Logo Association canadienne des optométristes

 

 

L’idée de créer un regroupement d’optométristes professionnels existait depuis un moment déjà lorsque l’Association canadienne des optométristes ( ACO) voit le jour en 1941. S’ensuit alors la distinction des quatre principaux objectifs de l’Association des optométristes du Canada que voici:

  • Étudier et agir sur toutes les questions qui touchent l’optométrie dans tout le Dominion et qui ne relèvent pas spécifiquement d’une juridiction provinciale;
  • Promouvoir par tous les moyens possibles l’utilité de l’optométrie;
  • Promouvoir une saine camaraderie et des relations amicales entre les diverses associations provinciales;
  • Promouvoir la formation optomé[1]

L’information diffusée par l’ACO et disponible au public permet de comprendre l’importance des soins optométriques dans le maintien d’une bonne santé générale. Que ce soit sur la baisse de la vue, la cécité, la fréquence des examens oculovisuels, les différentes lentilles et leurs corrections ou même pour trouver un docteur pratiquant certifié, l’Association canadienne des optométristes s’engage à mettre à jour régulièrement l’information.

La mission de l’ACO est donc de fournir au public une plateforme où l’information sur les soins de santé de la vision et des yeux est disponible, accessible et de qualité afin que la qualité des services s’en ressente directement. L’association intervient aussi auprès des optométristes en les aidant à pratiquer leur profession et ce, en respectant les critères de standards les plus élevés qui soient.

L’ACO encourage ses membres à partager leurs publications et participe à la diffusion de celles-ci sur leur site. Pour les personnes intéressées à devenir optométriste, elles trouveront une liste d’établissements reconnus où obtenir la formation ainsi que diverses informations relatives aux conditions de travail de l’optométriste diplômé. Finalement, les optométristes étrangers intéressés à pratiquer en sol canadien pourront obtenir la démarche à suivre et les exigences à remplir afin d’être aux normes canadiennes.

Une seconde partie de la mission de diffusion d’information concerne la circulation des connaissances et des nouvelles techniques à travers les différentes provinces du Canada. En effet, un congrès est tenu chaque deux ans et traite d’un sujet particulier. Celui prévu en 2015 au Nouveau-Brunswick parlera de technologie et du futur de l’optométrie[2]. Avec l’arrivée des différentes technologies de pointe, des nouvelles « tendances » et techniques développées, les optométristes membres seront invités à discuter et réfléchir afin de faire évoluer le monde de l’optométrie en accord avec les valeurs de l’association.

Une section de l’activité de l’ACO concerne la législation. Comme les conditions changent d’une province à l’autre, il est possible de prendre connaissance des différentes couvertures des soins  optométriques ainsi que les lois provinciales de l’optométrie. L’Association canadienne des optométristes veille donc à respecter les spécificités des différentes provinces canadiennes tout en respectant la transparence et l’uniformité de l’information proposée.

[1] http://opto.ca/fr/info-de-aco/histoire/

[2] http://opto.ca/events/cao-2015-congress/